Les Pharaons ont-ils découvert l’Amérique ?

2 juillet 2015

Les Pharaons ont-ils découvert l’Amérique ?

Peinture égyptienne
Peinture égyptienne

Cette question a priori étonnante prend tout son sens après la découverte par des scientifiques de traces de nicotine et de cocaïne dans les poumons de momies égyptiennes alors que le tabac se répandit dans le monde seulement après que Christophe Colomb l’eut ramené d’Amérique en 1492 après J.-C. et la cocaïne introduite en Europe seulement au XVIIIème siècle !

Cette hypothèse est-elle crédible ?

Alors, la question qui se pose est : comment les pharaons connaissaient-ils le tabac et la cocaïne alors, qu’officiellement, ils n’ont jamais posé le pied en Amérique ? Mais ce paradoxe peut être d’autant plus remis en cause quand on sait que, longtemps, on a cru que c’était Christophe Colomb qui avait découvert l’Amérique !
En fait, des découvertes archéologiques ont balayé cette croyance depuis que des traces de la présence des Vikings au Groenland et sur les côtes d’Amérique du Nord dès le Xème siècle ont été attestées !

La prêtresse amatrice de cocaïne et de tabac

Tout commença au musée d’Egyptologie de Munich en Allemagne en 1992 quand le Dr Svetla Balabanova, médecin légiste et toxicologue, décida de se livrer à l’autopsie de la momie de Henouttaouy, une prêtresse égyptienne de la XXIème dynastie pharaonique (1010-945 avant J.-C.).

Le Dr. Balabanova eut la surprise de sa vie en découvrant dans les examens de tissus de cette momie des traces de cocaïne et de tabac alors que cette dernière substance n’a été découverte et ramenée en Europe qu’au XVème siècle par les premiers découvreurs du Nouveau Monde !

Alors, comment se fait-il que les Egyptiens consommaient de la cocaïne et du tabac plus de 2500 ans plus tôt ? Pour s’assurer de l’exactitude de ses tests scientifiques, le Dr Balabanova envoya des échantillons de peau dans d’autres laboratoires qui confirmèrent ses premières conclusions.

Des pyramides inspirées des Egyptiens ?

Alors, les Egyptiens avaient-ils des relations commerciales avec les Amérindiens, les Aztèques, les Incas, les Mayas ou avaient-ils découvert l’Amérique avant tout le monde ? De même, se pourrait-il que les pyramides égyptiennes aient influencé la construction des pyramides américaines ?

L’autre question qui se posa alors était de savoir quel usage les anciens Egyptiens faisait de ces deux substances : consommaient-ils du tabac et de la cocaïne ? Dans ce cas, un problème se posait car les concentrations retrouvées dans la momie étaient considérables et auraient dû entraîner sa mort ainsi que celles de tous les Egyptiens consommateurs de ces substances !

La solution fut trouvée quand on découvrit que le tabac et la cocaïne entraient dans le processus de momification tenu secret jusqu’à présent mais le mystère de la présence ou non des Egyptiens en Amérique reste entier !

 

Partagez

Commentaires

Mohamed Betu Abba
Répondre

...Lors de mes dernieres fouilles archeologiques sur les terres RUUND,ou Lunda d'aujourd'hui,dans l'Empire Lunda.Mais pour des raisons methodologique,je classe dans l'"Espace Lubaphone"bien sûr après avoir decouvert le couvercle de vase canope Egyptien.
J'ai eu à exhumé a Ivenji,Tsibabab,dans ce cour d'eau un fourneau à pipe en argile...Mais plus loin à Bangu,j'ai encore decouvert un autre fourneau à pipe très ancien.
Ces decouvertes,relancent l'origine et la consomation du tabac en Afrique...Longtemps considerait comme un produit purement importé,des Ameriques,Voilà que le tabac est sa consomation relance le debat.
Il n'est pas exclu,que ce fut les anciens Egyptiens,qui led premiers ont decouvert ce produit si contreversé.
En attendant,ces precieux tresors archeo sont soigneusement conservé dans leurs emballages en verre dans mon "Musée Lubaphone de l'homme oublié"

Andriamialy
Répondre

Le problème c'est que l'histoire est toujours européocentriste depuis toujours. La vérité c'est que les européens n'ont rien découvert du tout qui soit vraiment désert, ni en Afrique, ni en Asie, ni dans les îles ni en Amérique, ni même dans les pôles. Sachant cela, rien ne doit plus étonner : ni les asiatiques devenant des amérindiens, ni les amérindiens dans les îles du Pacifique, ni les juifs partis en Asie, ni les asiatiques peuplant Madagascar, ni les vocabulaires araméens anciens hérités dans la langue malgache qui en découle.
Sinon, bon article :) .